• Hau # 12 / 2019.07

     

    Hau # 12 / 2019.07

     

     Basabürüa Montorin
    Allande Etxart
    Montoriko ostatüan gizon xahar bat sartü zen « Eugen Bheil » zela erranez. Lüzaz eztabadatü ondoan, jenteek berriz apezetxeala ekarri züen
       

    Photoautotrophie - Chimioautotrophie
     précédé d’un Préambule par Cossic
     Marcel Diouris
      La vie peut-elle se résumer à une oxydo-réduction ?

     
    Retour à Sivens
    Rémy Caritey
    Une dizaine de tâcherons forestiers se réunissent dans une forêt domaniale  du Tarn où s’alignent en rangs plutôt clairsemés des arbres résineux : des douglas. Il s’agit d’un verger à graines de l’État, dont la finalité est de produire des semences d’arbres pour le reboisement
     
     
    Proverbes du farouche
    Cossic
    Pourquoi une mise en dialogue à distance issue des plus anciennes traditions orales de deux petits pays aussi différents que la Bretagne, ouverte sur l’Océan, et le Burundi, escarpé dans ses immenses collines ?
     
     
    Le Sahara en plein cœur
    Noëlle Rochelois
    Rencontre avec le Sahara, lors d’un voyage en Algérie en février 2019, avant les grandes manifestations populaires... occasion de confronter idées reçues et réalités. Pays en mutation où se pose entre autres, la question du devenir des savoir-faire ancestraux face à la pression de la modernité
     
     
    La patience de l’arbre
    Pierre Vissler
     On ne pourra plus dire que c’est foutu, qu’il n’y a rien à faire face à l’adversité. Un beau jour les ronds-points se sont couverts de jaune fluo et nous nous sommes étonnés nous-mêmes de notre audace et de notre intelligence collective. Quoi qu’il arrive, cela laissera des traces
     
     
    Quel avenir pour la Haute-Soule ?
    Marie Fleury
    Habitant depuis longtemps la Haute-Soule et très attachée à ce territoire, je suis parfois dépitée face à un certain immobilisme ou à des pratiques qui me semblent dénuées de bon sens, notamment en matière d’habitat et d’agriculture. Je fais part dans cet article de mes réflexions actuelles, qui ne cessent heureusement d’évoluer grâce aux échanges avec les uns et les autres...
     
     
    Lire Marx avec Lacan
    Bernard Nominé
     Dans deux séminaires, « D’un Autre à l’autre » et « L’envers de la psychanalyse », Lacan se réfère à Marx sur deux points : d’abord, en retenant que Marx a situé la plus-value comme produit de l’échange, c’est-à-dire du commerce, soulignant que ce produit ne s’échange pas ; ensuite, en remarquant que Marx a compris le premier que le «symptôme» est d’ordre social, c’est-à-dire que ce qui fait symptôme fait lien social
     
     
    Réflexions après « Lire Marx avec Lacan »
    Jean-Pierre Decung
     Il est des conférences qui donnent envie d’en savoir plus. Celle donnée par    Bernard Nominé, publiée dans cette même édition, en fait partie. J’essaye d’appliquer à la situation actuelle, la grille de lecture développée ce soir-là,  lors du café philo palois organisé par Jean-Louis Labatut
     
     
    Jacques Rancière, histoire, esthétique et politique
    Toufik Boubegtiten
     On cherchera ici à montrer comment l’œuvre de Rancière se propose de penser l’appropriation du devenir commun et de la politique. On verra ainsi que les possibilités sont multiples, dès lors qu’il apparaît que définir le commun dépend de la capacité de n’importe qui
     
     
    Articles de Jean Chatain parus dans l’Humanité d’avril à juillet 1994
    Cossic
     Récemment, une dérisoire commission d’enquête parlementaire a été initiée pour une obscure affaire concernant un excité de la matraque dans un contexte de surenchère en matière de répression policière. En 1994, près d’un million de morts, aucune commission d’enquête n’a été mise en œuvre concernant l’implication de l’État français dans le génocide des Tutsi et des Justes Hutu du Rwanda
     
     
    Les années du bruit (une nouvelle)
     Sandrine Belehradek
     Le sol est mouvant, la terre vomit un sang noir, des crânes catacombes s’empilent dans le salon dont le sol se dérobe, l’eau monte bouillonnante puis redescend, les perspectives s’effacent puis reviennent et la peur serre le cœur. Nous entrons dans le bruit...
     
     
    Contribution graphique : Une Semée... une Forêt
    Patricia Chatelain
    Dessins en solo et dessins partagés
    [P. 11, avec Anna ; P. 51, avec Timoteo ; P. 102 et 103, pour Hau, avec Vivi, Miki, Sylvie, José ; P. 136, avec Pascale ; P. 137, avec Annie et Félicie ; P. 189, avec de nombreux dessinateurs femmes, hommes et enfants rencontrés aux Ethiopiques de Bayonne]
     (Les dessins sont répartis sur les pages des contributions)